logo
MENU

chassis

L’influence du choix du châssis sur les consommations énergétiques se caractérise principalement par les deux points suivants :

L’isolation thermique :

Un châssis se caractérise thermiquement par son coefficient de transmission thermique appelé U (anciennement K). Plus la valeur de U est petite, plus le châssis est isolant.

Le châssis :

Il existe différents types de châssis ayant un écart de performance thermique.
Nous distinguons les châssis en bois, et les châssis métalliques “à coupure thermique”, pour lesquels ont été créés des profilés spéciaux.
L’évolution la plus marquante à ce jour s’est produite lorsqu’ont été conçus les profilés en PVC et en aluminium.
L’utilisation de profilés multi-chambres (pour les châssis en PVC) et des coupures thermiques (pour les châssis en aluminium) a ainsi permis de réelles améliorations du coefficient de transmission thermique U de ces châssis.

L’isolation thermique :

– Simple vitrage
Depuis la première réglementation thermique, en 1974, la part du simple vitrage installée ne cesse de diminuer. En cause, sa très faible résistance thermique qui en fait une véritable « passoire » thermique. Mais ce désamour est-il justifié?

– Double vitrage
Un double vitrage est une paroi vitrée constituée de deux vitres séparées par une épaisseur d’air immobile, dite « lame d’air ». Une variante, le vitrage à isolation renforcée, est rendue encore plus performante par l’ajout d’un traitement isolant sur une (ou plusieurs) des faces intérieures du double vitrage.

– Triple vitrage
Les excellentes performances thermiques du triple vitrage sont dues à un assemblage de 3 vitres espacées de lames remplies d’air (gaz krypton ou d’argon).
Elle permet de loin la meilleure isolation thermique.

Entre confort ,esthétique, économie d’énergie, de multiples choix s’offrent à nous …

Les expert Sanovia sont à votre disposition pour une étude personnalisée sur toute la région wallonne.

logo-devis-final

Vos coordonnées

 

Châssis

 

Vérification