logo
MENU
Imprimer cet article Imprimer cet article

Mairies communautaires s’unissent pour lutter contre le changement climatique

Mairies communautaires s’unissent pour lutter contre le changement climatique

Plus de 7.100 villes de 119 pays ont mis en route aujourd’hui la convention globale des maires pour le climat et l’énergie, une initiative qui vise à lutter contre les changements climatiques et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

 

Cette alliance présentée à Bruxelles est la plus grande coalition globale de municipalités conçue pour lutter contre la hausse de la température de la planète, selon la Commission européenne dans un communiqué. Les municipalités qui y participent représentent 600 millions de citoyens, près de 8 % de la population mondiale.

 

La Convention vise à promouvoir une plus grande collaboration entre les villes du globe terrestre et accroître le financement pour soutenir des actions visant à promouvoir l’énergie durable et à éviter les changements climatiques depuis le niveau local. En outre, la nouvelle association ouvert une base de données commune contenant des informations sur les actions climatiques et énergétiques des municipalités.

 

De cette manière, on cherche à comparer les réalisations de chaque localité et les mettre à la disposition du public sur le site web de la Convention, qui sera disponible à partir de janvier 2017. « Il permettra aux investisseurs de vérifier que les actions des municipalités ont un impact durable, vérifiable et qui peut investir », a informé la Commission européenne. L’initiative a également pour objectif de simplifier la participation des villes dans les actions portant sur la protection de l’environnement.

 

« La Convention des maires communautaires montre que lorsque les maires partagent la vision d’un avenir bas en terme d’émission de carbone dioxyde, à ce moment on peut passer à l’action », a-t-il dit aujourd’hui le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic.

 

En outre, Sefcovic a souligné la spécificité de l’initiative sur la scène internationale, car, à son avis, « jamais autant de villes ont uni leurs forces pour prévenir les changements climatiques.

 

Dans le même sens, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour les villes et les changements climatiques, Michael R. Bloomberg s’est exprimé -qui sera coprésident de la convention- « L’union fait la force, et cette nouvelle convention globale des maires pour le climat et l’énergie permettra d’accélérer le progrès dans les villes et renforcera son influence sur la scène mondiale », a déclaré R. Bloomberg.

 

Le lancement de cette nouvelle alliance a eu lieu seulement six mois après la XXIe Conférence internationale sur les changements climatiques, tenue à Paris.