logo
MENU
Imprimer cet article Imprimer cet article

Le parlement wallon rend obligatoire les audits énergétiques pour les grandes entreprises

Le parlement wallon rend obligatoire les audits énergétiques pour les grandes entreprises

parlement wallon

Le 26 avril, la commission de l’Energie du parlement wallon a donné son approbation à l’intégration des dispositions européennes pour rendre obligatoire l’audit énergétique pour les grandes entreprises et ce sans pouvoir bénéficier d’éventuelles subsides similaire dans ce cas-là à une aide d’État non autorisée.

 

Ladite intégration partielle des dispositions européennes de la directive de 2012, relative aux questions d’efficacité énergétique est destinée à toute entreprise ayant plus de 250 employé et un chiffre d’affaires dépassant 50 millions et que son total du bilan annuel s’élève à 43 millions de dollars.

 

Points de divergences entre la transposition wallonne et flamande

 

Le ministre wallon chargé de l’énergie Paul Furlan n’a pas bondé dans le même sens que son homologue de la région flamande, qui selon la transposition adopté, garantit une certaine souplesse pour les grandes entreprises dispatchés sur divers sites, entre autres, les grandes surfaces ou les grandes banques. D’autre part, la Flandre n’a pas vraiment adopter la directive telle quelle, a-t-il renchéri.

 

Un chèque en blanc au gouvernement

 

Cependant, il est en négociation avec l’Union Wallonne des Entreprises (UWE) pour mettre en place une mesure de flexibilité permettant aux entreprises qui travaillent à l’international de remplir les exigences du décret si bien sur ces dernières disposent d’un audit égale à 80% de sa consommation, a indiqué

 

Par contre, Jean-Luc Crucke a reconnu une évolution du ministre en ce qui concerne le décret présenté, mais les incertitudes sont encore trop nombreuses pour pouvoir approuver ce qui est d’après lui  » un chèque en blanc pour au gouvernement « .

 

Source: Belga