logo
MENU
Imprimer cet article Imprimer cet article

Le parlement wallon donne son feu vert pour la construction d’une unité centralisée biomasse 200MW

Le parlement wallon donne son feu vert pour la construction d’une unité centralisée biomasse 200MW

La centrale des Awirs, la seule grande centrale biomasse utilisant des déchets de bois et des pellets d’en dispose la région wallonne. Cette dernière qui fonctionne avec le charbon, s’est orienté vers les pellets et elle génère 80 MW.

 

Il s’agit d’un décret que le Parlement wallon a adopté au mois de mars autorisant la construction d’une nouvelle centrale, cette fois de haute puissance. L’objectif est d’accroître la proportion d’énergie renouvelable pour faire face aux exigences européennes et que ces efforts déployés aient du sens au niveau environnemental. Cependant, de nombreux doutes flottent dans l’air encore.

 

Dans le même contexte, le ministre wallon Furlan a confirmé que la région n’a plus besoin d’éoliennes parce que le photovoltaïque n’intéresse pas à beaucoup. Donc, la seule alternative à adopter est celle la biomasse pour accroître la proportion d’énergie renouvelable. D’autre part, Furlan a indiqué qu’il s’occupe de ce dossier par obligation et non pas par gaieté de cœur.

 

Le projet actuel est d’ouvrir le droit à la construction de nouvelles grandes centrales à biomasse jusque 200MW. La biomasse est déjà la principale source d’énergie renouvelable en Wallonie. Tout indique donc que le Gouvernement wallon oriente clairement sa politique énergétique vers cette filière.

 

Que dit-elle l’opposition à cet effet ?

 

Le PTB (Parti du Travail en Belgique) dit non à la biomasse. Il propose par contre de se focaliser sur deux axes pour atteindre les objectifs d’énergie renouvelable préalablement déterminés. Pour le PTB, l’éolien et le photovoltaïque, qui sont des alternatives crédibles et rentables, donc il est bien dommage de passer à côté. D’autre part, le PTB plaide pour un plan ambitieux d’isolation des habitations récentes par un système de tiers-payant. Investir dans les énergies renouvelables et réduire les émissions sont deux aspects indispensables pour atteindre les objectifs internationaux.